Kompaï, Roméo, Giraff : les robots arrivent à la maison

L’aide médicale ou l’assistance aux personnes âgées, handicapées ou plus largement, dépendantes, devient un enjeu économique majeur. Et c’est dans ce contexte que la robotique à domicile évolue. En effet, les services de soins traditionnels devenant de plus en plus coûteux, les systèmes d’aide à la personne viennent concurrencer ce marché, et de ce fait, la robotique, partie intégrante de ces systèmes.

D’aspect plus ou moins humanoïde, mais toujours d’allure sympathique, rassurante, bienveillante, 3 robots existent déjà : Kompaï, Roméo, Giraff. Présentons-les.

 

Giraff. Intégré dans un système global appelé GiraffPlus, Giraff est un robot mobile (sur roue) mesurant la taille d’un humain. Le système global est en fait un réseau de capteurs placés à divers endroits de la maison afin de surveiller l’état de santé des personnes leurs activités. Le robot permet d’assurer des fonctionnalités de proximité, comme par exemple, pour un médecin, faire une consultation à distance, sans besoin de se déplacer chez la personne, simplement en prenant le contrôle du robot. Ce réseau intelligent permet de collecter des données comme la pression artérielle, la température corporelle ou le poids afin de suivre l’activité du patient et son état de santé. Après traitement des données, le système sera capable de conseiller la personne de se reposer en cas de fatigue ou d’alerter famille et service médical en cas de problème.

Kompaï. Capable de se déplacer de façon autonome (sur roue), il peut aider les personnes à se lever, s’asseoir ou encore déambuler. Doté d’un système de reconnaissance faciale, capable d’interpréter des émotions, il permet de détecter un problème de santé et d’appeler automatiquement une plate-forme d’assistance médicale. En cas d’alerte, grâce à sa caméra embarquée, il pourra repérer la personne dans son appartement afin de permettre une surveillance à distance. Enfin, sa fonction d’assistance cognitive permettra de gérer l’agenda de la personne afin de lui rappeler ses prises de médicaments aussi bien que ses rendez-vous. Plate-forme multimédia intégrée, il servira de téléphone, pourra être utilisé pour de la visioconférence ou pour envoyer des mails.

Roméo. 1,40 mètres, 40 kilogrammes, capable d’ouvrir une porte, monter des escaliers ou encore attraper et porter des objets, voir en 3 dimensions et parler ; ce robot fait de fibre de carbone et de caoutchouc, monté sur des jambes, il est le plus humanoïdes des robots présentés ici. Mais l’objectif final reste le même : sécuriser les patients. En terme de fonctionnalité, comme ses concurrents, il est capable de détecter un problème de santé en interprétant les émotions, il est aussi capable de faire de l’assistance cognitive, peut être contrôler à distance pour faire de la surveillance. Mais en plus, le but avoué de ses concepteurs : qu’il soit capable de détecter et de relever une personne à terre.

 

Un autre avantage de ces robots : c’est l’assistance nocturne. En effet, d’après un expert, 80% des problèmes surviennent le nuit, et le robot d’assistance ne dort pas

À propos de l'auteur: U-need Consulting

Résolument tourné vers l'avenir, nous sommes une entreprise proactive et fortement impliquée dans l'écosystème régional : Digital Place, Syntec Numérique, Aerospace Valley, IRIT, LAAS. Nos valeurs : proximité, goût du challenge, fonctionnement agile, flexibilité ... En un mot, Z. Partant d'une clientèle grands comptes, U-need a su développer une chaîne de valeur complète s'articulant autour de 3 grandes familles : performance client, Numérique & IT, modèles innovants, avec de fortes spécialisations dans les domaines suivants : pilotage de projets IT et industriels, modélisation de processus, transformation numérique, développement de sites et application web, objets connectés et mobilité, architecture et infrastructure, infogérance, CyberSécurité, Digital Strategy & Marketing.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.